The Israel Museum, Jerusalem
About the Israel Museum   LanguagesFrançaisLe Sanctuaire du Livre  
Le Sanctuaire du Livre
print   send to friend

 

Érigé en 1965, le Sanctuaire du Livre fut commandité en vue de la préservation et de l’exposition permanente des Manuscrits de la mer Morte. Parmi les items exposés : huit des rouleaux bibliques les plus complets jamais mis au jour, ainsi que l’une des Bibles hébraïques les plus importantes sur le plan historique : le codex d’Alep datant du Xe siècle de l’ère chrétienne. Conçu par l’architecte américain d’origine autrichienne Frederick Kiesler et par son homologue américain Armand Bartos, le Sanctuaire du Livre est considéré comme un chef-d’oeuvre d’architecture et un jalon de niveau international. Seule réalisation permanente du talent de Kiesler, il a été conçu dans l’intention de communiquer à la fois l’expérience physique de la découverte des Manuscrits de la mer Morte et la dimension métaphorique de leur contenu. En 2004, grâce à la générosité de Herta et Paul Amir (Los Angeles) et de la Fondation D.S. et R.H. Gottesman (New York), l’architecture du Sanctuaire a été entièrement rénovée et le complexe environnemental et muséal a été modernisé pour garantir des conditions optimales de préservation et d’exposition des Rouleaux et des autres trésors abrités dans le Sanctuaire. Le Dr Adolfo Roitman, directeur du Sanctuaire du Livre, est conservateur des Manuscrits de la mer Morte. 

                   

                                               Le Sanctuaire du Livre

 

 

Les Manuscrits de la mer Morte

Rédigés entre le IIIe siècle avant l’ère chrétienne et le Ier siècle de notre ère, les Manuscrits de la mer Morte offrent un aperçu fascinant de l’histoire juive ancienne et du contexte historique à partir duquel a émergé le christianisme. Leur contenu relève de trois catégories principales : biblique, apocryphe et sectaire. Les manuscrits bibliques recensent quelque deux cents copies de livres de la Bible hébraïque et constituent les preuves les plus reculées au monde des textes bibliques ; les manuscrits rédigés par des membres de sectes couvrent une grande variété de genres littéraires : commentaires bibliques, textes religieux,  juridiques et liturgiques ; enfin, les manuscrits apocryphes incluent des textes dont seules des traductions étaient connues jusqu’à la découverte des Manuscrits de la mer Morte, voire étaient totalement inédits. 

 

Mis au jour en 1947 dans les grottes de Qumran situées dans le désert de Judée, les Manuscrits de la mer Morte comptent au nombre des plus anciens manuscrits biliques au monde et constituent pour certains le patrimoine culturel essentiel de l’Etat d’Israël. Leur découverte – jalon exceptionnel pour l’étude de l’histoire ancienne du peuple juif – mettent en lumière un trésor littéraire hébraïque sans précédent dans l’histoire juive. 

 

Les chercheurs sont parvenus à la conclusion que certains de ces manuscrits furent rédigés ou copiés par une secte d’ascètes juifs que la plupart des scientifiques identifient aux esséniens contemporains des pharisiens, des sadducéens, des premiers chrétiens, des Samaritains et des zélotes. Tous ces groupements formaient la société juive en Terre d’Israël au cours de la fin des  périodes hellénistique et romaine, depuis l’émergence de la dynastie des Maccabées jusqu’à la destruction du Second Temple ( soit de – 167 à 70 de l’ère chrétienne). La majorité des manuscrits furent rédigés ou copiés en hébreu, un petit nombre en araméen et en grec. La plupart furent écrits sur parchemin et certains sur papyrus. Si un petit nombre nous sont parvenus dans leur intégralité, il ne reste de la majorité que des fragments épars.

           

                            Les Manuscrits de la mer Morte


Le Centre d’étude et d’information de la Fondation Dorot

 

Ouvert en 2007, le Centre d’étude et d’information, généreusement parrainé par la Fondation Dorot de Providence (Rhode Island) et érigé à la mémoire de Joy Gottesman Ungerleider, donne aux visiteurs, aux étudiants et aux chercheurs l’occasion de tirer profit des connaissances et des recherches disponibles au Sanctuaire du Livre et permettent l’accès aux travaux de recherche menés actuellement sur le thème dans le monde. Il ne s’agit pas d’une installation isolée mais de tout un complexe inséré dans le campus entourant le Sanctuaire du Livre où se trouvent un auditorium, une salle de cours, des espaces d’étude et une bibliothèque numérique. Des programmes interactifs spéciaux et d’autres à visée didactique adaptés à l’acquisition de connaissances sur place ou à distance sont en cours de développement afin d’enrichir les connaissances des visiteurs du site et des visiteurs virtuels sur le Sanctuaire du Livre, les Manuscrits de la mer Morte et autres manuscrits bibliques préservés dans le Sanctuaire.
 

La salle de 80 places assises utilisée, entre autres, pour les conférences et congrès propose un court film où les visiteurs découvrent par le biais d’un narratif fictionnel, les traits caractéristiques de l’identité juive à l’époque du Second Temple à travers le regard d’un jeune prêtre de Jérusalem et d’un adolescent de Qumran, le site où ont été excavés les Manuscrits de la mer Morte.